• LPE

[LPE] " Rencontre Avec..." Rosy Pollastro !




Rosy Pollastro : une créatrice en herbe toujours à la recherche de la nouveauté

Rosy Pollastro, comédienne, chanteuse, et danseuse de 31 ans, elle s'est formée à l'école de Comédie Musicale de Paris. Curieuse et passionnée, notre artiste s'ennuie vite, raison pour laquelle elle développe beaucoup d'activités et de projets, comme Louve Yourself, qu'elle crée notamment pour dispenser des ateliers de méditation en mouvement autour de l'instinct. Rosy est une personne qui n'aime pas cloisonner les choses ni les gens, encore moins les aptitudes artistiques. C'est sans doute pour cela qu'elle choisi très vite la voie de la comédie musicale, afin d'explorer le plus de capacités possibles... comme dans la vie !

Un répertoire varié, une artiste qui pense toujours en dehors des cases

Rosy commence par grandir dans les influences musicales de ses oncles et de ses parents. Étant née en 1988, elle est alors bercée par Renaud, Francis Cabrel, Trust, Thiefaine, Scorpion, etc. Certains la feront tomber en amour avec les mots, et d'autres avec le sens du rythme qui donne l'impression de prendre possession de tout son corps. La chanson préférée de son père nommée « Sunday bloody sunday », a fait comprendre à notre artiste la puissance de la musique, du message et l'état de transe dans lequel la musique peut nous mettre. Quant à sa mère, elle écoute à l'époque plutôt Florent Pagny, Céline Dion, Laura Pausini, et découvre ainsi par leur technique la performance vocale. Mais les goûts de notre artiste deviennent très éclectiques, le jour où elle décide elle même d'couter quelque chose, en piochant un CD parmi d'autres chez elle. Ce CD, c'est le tout premier album de IAM. L'école du micro d'argent restera pour elle le meilleur album de rap français de tous les temps, incarnant d'autres combats, une autre ère et une autre poésie, même si elle salue aujourd'hui le travail d'Eddy de Pretto et celui de Lomepal. L'éclectisme, c'est aussi ce qui lui plait dans la comédie musicale. Tous les styles sont possibles de « Rock of Edges » au «Fantôme de l'opéra », il y en a pour tous les goûts et toutes les techniques, et cela offre la liberté d'interpréter un répertoire très vaste. Personne ne lui demande de choisir entre le rock, le rap ou encore la variété, mais si demain elle devait faire un album en tant que chanteuse, il serait légèrement emprunt de tout cela, mais surtout il serait simple pour porter les mots et faire résonner leur sens sous les notes de vrais musiciens.


LPE : une association qui la pousse dans ses retranchements

De par son talent, Rosy fait donc partie de cette grande famille qu'est LPE, et a notamment eu l'occasion de gérer une soirée karaoké au Captain Fox, une initiative qu'elle a beaucoup appréciée. En effet dès qu'elle entre au sein de ce lieu, elle ressent cette atmosphère familiale qui s'en dégage, avec des habitués et une équipe qui se donne du mal pour que les gens se sentent chez eux et se divertissent. Notre artiste a donc beaucoup aimé animer ce karaoké. De plus, tout le monde s'est prêté au jeu, et elle s'est rendue compte qu'elle aimait bien dire des bêtises sur scène pour amuser les gens. Un moment alors fort agréable, qu'elle aimerait donc renouveler. Travailler avec cette association représente donc pour Rosy beaucoup, puisqu'elle amène à réaliser des prestations hors du commun qui mettent parfois les artistes hors de leur zone de confort, a plus proche des gens, et ce, dans des contextes où ils ne sont pas forcément attendus, pour mettre un peu de bonne humeur dans le quotidien des gens. Les prestations dans les gares, ce qui arrive souvent, restent pour elle ses moment préférés, que ce soit pour se retrouver en lutin pendant les fêtes de noël, de monter en express un trio de danse contemporain en plein milieu de la gare Montparnasse dans l'espoir de ralentir les gens pressés, ou encore de chanter l'amour avec un musicien inconnu dans une gare inconnue le jour de la Saint-Valentin... Notre artiste ne s'ennuie par avec LPE, passant toujours une journée mémorable et agréable en plus de faire de belles rencontres. L'association lui aura donc apporté beaucoup d'expérience, du challenge, mais surtout souvent du baume au cœur avec le « vivre ensemble ». En effet, voir quelqu'un traverser une gare d'un pas vif, s'arrêter pour prendre un de ses chocolats et répondre à son sourire parfois, cela suffit pour faire du bien à son humanité, et lui redonne le goût du lien.

CLOSE : un projet dont elle ressort grandie

Notre artiste a également intégré le projet CLOSE, un projet qui a été conçu par Big Drama, et au départ c'est de Big Drama dont elle fait partie. Assistante d'Adriane Raynaud à ses débuts, elle a décidé de créer big Drama (une SAS spécialisée dans la conception et production de spectacles immersifs) afin de pouvoir monter CLOSE un jour. Après un an à créer patiemment pour les marques, toutes les occasions étaient réunies pour enfin donner vie au bébé. Cela a constitué des mois de travail pour toute l'équipe qui a donc été très courageuse. Durant cette période, Rosy a enfilé différentes casquettes. Actuellement directrice de casting, cela reste assez différent néanmoins dans leurs projets. En effet, ayant commencé avec des petits budgets et des comédiens qui les ont suivi et ont bien voulu croire en eux (et inversement), il était évident pour eux de reprendre ces comédiens pour des projets plus ambitieux encore. Mais elle endosse également le rôle de coordinatrice de création et d'assistante metteur en scène, et constitue ainsi un relai entre les comédiens et le reste de son monde. Pendant toute la période de répétition et de création, Rosy est leur référente et essaie qu'ils aient toujours le plus d'informations possibles. Elle travaille autour de leur connexion énergétique notamment. Enfin, elle est l'une des comédiennes de l'équipe, et a donc joué le rôle de Simone dans Close, un rôle qu'elle a aimé comme si elle l'avait connu et qu'elle lui rendait hommage. Chaque soir, notre artiste communiait avec elle, et jamais elle n'a rien vécu de semblable sur « scène ». Close est un spectacle où les gens entrent dans l'histoire avec les personnages qui essaient de leur offrir un voyage dans le temps, en 1917. Ils sont invités dans leur maison, circulent, visitent les pièces, peuvent toucher les affaires personnelles des personnages et surtout, ils peuvent leur parler , puisqu'ils sont en totale interaction et à 80% d'improvisation autour de la conception d'un très gros canevas. Un challenge énorme, qui crée des situation difficiles mais au combien sublimes. C'est toujours étonnant de voir les gens s'attacher aux personnages nous dit-elle, les voir les encourager et les défendre, allant même parfois jusqu'à s'impliquer physiquement. Vivre ce spectacle a donc été une véritable observation sociologique, et être à la rencontre directe des spectateurs, créer un véritable lien, leur a fait percevoir des âmes qui font du bien.

« La famille Adams », une comédie musicale unique en son genre

En plus de ce beau projet, Rosy a intégré la comédie musicale de « La famille Adams ». Même si l'expérience ne s'est pas terminée en bons termes avec le producteur, c'était une aventure étonnante. L'équipe était folle, dans tous les sens du terme, et notre artiste était très heureuse de partager la scène avec son ancien directeur d'école et ses anciens camarades très talentueux, il faut le dire. Au sein de ce projet, Rosy faisait partie d'un ensemble, c'est à dire qu'ils ne défendaient pas un rôle majeur, mais chantaient les cœurs, dansaient et jouaient en écoute. La chance de faire partie de ce chorus, c'est qu'il n'était pas homogénéisé dans les physiques. Au contraire, ils étaient six personnages secondaires uniques et différents. Des fantômes donc omniprésents, toujours à observer dans l'ombre et à manigancer, quelque chose d'assez jouissif finalement. Ils étaient très libres sur l'interprétation. Aucun soir ne se ressemblait, et jouer le rôle de Baby Jane (une petite fille terrifiante), était assez amusant. Mais elle a également eu la chance de jouer les rôles de Pugsley et de Grand Ma, un pur bonheur pour elle ! Rien de plus formateur que de passer de la petite fille, au petit frère puis à la grand-mère. Ce sont particulièrement les applaudissements et les rires de ce soir là que notre artiste gardera en mémoire, mais aussi le soutien de ses partenaires de jeu quand elle devait changer de rôle seulement pour une date.

À la conquête de nouvelles scènes dès la rentrée

Rosy continue donc ses projets avec entrain ! Dès la rentrée et à partir du 21 septembre prochain plus précisément, vous pouvez la retrouver dans « Le malade imaginaire » à la Comédie Bastille tous les samedis à 15h, avec une équipe de folie et d'amour !

Pour suivre Rosy Pollastro, c'est par ici;)

Facebook : https://www.facebook.com/rosy.pollastro

Facebook Cabaret Solidaire : https://www.facebook.com/cabaretsolidaireteam/

Chaîne youtube Big Drama : https://www.youtube.com/channel/UCH9CsxeQXaTx65ckkz449Ug Instagram : https://www.instagram.com/rosy.pollastro/




0 vue