• LPE

LPE en Danger !


Chers adhérents, chers Partenaires, chers amis,

L’Association LPE est en danger.

En effet, après deux années d’attente d’une convention de la part de la mairie, cette dernière est passée de « nous allons vous fixer de nouveaux objectifs » à « nous allons faire un appel d’offre pour voir quelle association héritera des locaux. »

Les multiples rendez-vous avec nos élues aux associations et à la culture semblaient pourtant rassurants, peut-être une manière de nous faire patienter pendant deux ans ?

Mais pour cette rentrée le discours nous fait froid dans le dos. L’appel d’offre décidera de la « meilleure » association et du meilleur projet… La mairie nous place donc dans une position délicate, vis à vis de nos partenaires, dans un premier point le conservatoire d’Asnières, mais aussi pour l’ensemble de nos ateliers avec les PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse), l’ IFEP, les lycées et les 184 formations musicales accompagnées par l’Association en 2016 que ce soit en répétition, en enregistrement, ou les différents ateliers que nous proposons.

Il est important de souligner que depuis 2 ans la mairie a successivement annulé les évènements que nous voulions mettre en œuvre. Alors que nous avions obtenu les promesses de dons nécessaires à l’élaboration du premier festival de Jazz à Asnières, le projet a été annulé dès lors que nous avons demandé une convention avant d’engager les frais relatifs aux artistes. Ont suivi les non-réponses successives pour Start-REC #4 ainsi que pour l’ensemble des projets musicaux que nous avons proposé à la municipalité. Il est indéniable que depuis 2014 l’association vis sur son sol un véritable coup d’arrêt.

LPE propose tout au long de l’année au moins 7 concerts mensuels dont 4 à Asnières, des ateliers divers autour du Jazz, du Hip-Hop, de la chanson française, de l’humour (Les Masterclass de Lorelei, Les Lorelei Comedy Pub) tout en assurant près de 50 heures hebdomadaires d’utilisation du studio en répétition ou en enregistrement. L’association, en gage du sérieux de son projet, a obtenu l’agrément service civique et la programmation des évènements musicaux de la SNCF ( Gare Live Montparnasse et GareLive Massy).

Mais alors d’où vient le problème ?!

Si l’association LPE est reconnue par le conseil Départemental des Hauts-de-Seine, le Ministère de la Justice, propose des concerts pour les communes de Paris, Saint-Dizier, Courbevoie, Boulogne, Beauvais… pourquoi est-ce que tout est bloqué sur Asnières ?

« Nous sommes des acteurs de terrains, nous sommes au contact du public, ce n’est pas parce que vous ne nous écoutez plus que nous allons cesser de nous exprimer… »

Nous sommes donc dans une incompréhension totale, d’autant que l’association s’attache à avoir des tarifs très attractifs, et ne demande pas de subvention à la municipalité et créée pourtant des emplois. Et comme ce n’est pas encore assez, la municipalité nous oblige à accueillir et mettre à disposition le matériel à des associations gratuitement.

Deux ans maintenant que nous attendons cette convention, alors que la précédente fut demandée puis signée 3 jours après, et aujourd’hui la municipalité nous place dans une position délicate au risque de ruiner notre saison culturelle. Moralement, nos employés sont malmenés, et vivent dans un climat quotidien très pesant. Car il faut l’avouer, les pratiques sont cavalières :

Elles commencent par des membres du cabinet du maire qui entrent en contact avec nos partenaires pour les inciter à rompre leur partenariat avec LPE.

Elles se poursuivent par des intrusions en catimini de ces mêmes membres du cabinet pour faire visiter les locaux à d’autres associations SANS être entrés en contact avec notre structure, sans même informer qui que ce soit de cette visite.

Et maintenant les services du patrimoine nous demandent des rendez-vous pour visiter les locaux afin de vérifier s’ils sont aux normes. Peut-être vont-ils nous informer que ce n’est pas le cas? Ces mêmes méthodes utilisées par la Municipalité de Colombes envers nos partenaires les Zuluberlus ?

La Mairie veut placer une autre association via son appel à projets ? Quelle association pourra lui proposer l’ensemble de nos activités, la gestion quotidienne 7j/7 du studio, et être un acteur majeur auprès du Conseil Départemental, ou d’autres institutions sans aucun financement ? L’association choisie pourra-t-elle justifier d’une expérience dans ce domaine ? L’association choisie sera-t-elle asniéroise ?

Nous n’allons pas nous laisser faire.

Il est important de garder le contact avec la municipalité, conserver le dialogue, c’est pourquoi notre réponse se fera cordiale, pour leur faire comprendre notre étonnement, et leur faire comprendre qu’il n’est pas trop tard, et qu’ LPE est toujours l’acteur majeur des musique actuelles sur Asnières.

C’est pourquoi nous faisons appel à votre soutien, en relayant ce courrier, en allant aimer la page de soutien que nous mettons en place ci-dessous :

https://www.facebook.com/SoutienAssociationLPE/?fref=ts

Nous voulons vous adresser un grand merci pour tous vos messages de soutien et d'encouragement, musiciens, techniciens, agents de la ville.

Au quotidien, cela nous réchauffe le cœur en cette période terne ; nous avons réussi à bâtir, depuis 2011, de sacrés projets, et nous ne vous lâcherons pas !

Nous faisons de la musique, cette fois-ci nous allons faire du bruit !



0 vue